Aller au contenu principal

Tableau en ligne sur les systèmes de traitement

La fiche technique d'AGRIDEA « Place de remplissage et nettoyage des pulvérisateurs – A quoi faut-il faire attention ? » explique les bases du remplissage et du nettoyage des pulvérisateurs et de leurs équipements. Pour le traitement des eaux de nettoyage contenant des PPh, la fiche fait référence au tableau suivant des systèmes de traitement. Le tableau est continuellement complété et mise à jour et a pour but de fournir une vue d'ensemble et de faciliter la comparaison des systèmes. En cliquant sur les noms des produits respectifs dans l'en-tête du tableau, vous accéderez à une fiche d'information détaillée sur chaque système de traitement. Nous attirons votre attention sur les points suivants :

  • Cet outil de calcul permet d'estimer la quantité résiduelle d'eau de nettoyage contenant des PPh. Notez que les performances de chaque système dépendent de l'emplacement et de la saison.
  • Certains systèmes sont très similaires dans leur structure et leur fonction (par exemple, Biobac, Phytobac, Biofiltre, Biobed). Les noms sont principalement basés sur les noms des fabricants et servent donc également à différencier les différents fournisseurs.
  • Du point de vue de la minimisation des risques, il est recommandé d'utiliser des systèmes de traitement qui fonctionnent « en circuit fermé », c'est-à-dire où il ne reste pas d'eau résiduelle à la fin du traitement ou qui ne doit pas être renvoyée dans le circuit de traitement.
  • Il est généralement conseillé de se renseigner auprès des autorités cantonales. Une liste des personnes de contact dans les cantons est disponible ici.
  • Etat 01 septembre 2021. Toutes les informations ont été soigneusement vérifiées mais sont fournies sans garantie.

 

Elaboré en coopération avec la Plateforme Produits phytosanitaires et eaux   

Système de traitement
(cliquez pour la fiche d'information)
BiobedBiobacPhytobacVertical Green BiobedOsmofilmRemDryEcobangBiofiltreFiltre Charbon Actif

BF Bulles (Ultrafiltration)

FonctionnalitéDégradation microbienne + évaporationDégradation microbienne + évaporationDégradation microbienne + évaporationDégradation microbienne + évaporationÉvaporationÉvaporationÉvaporation assistée par ventilateurDégradation microbienne + évaporationFiltration, adsorptionFiltration

Système fermé?

OuiOuiOuiOuiOuiOuiOuiSeulement si la recirculation de l'eau résiduelle filtrée dans le système pour un traitement supplémentaire est garantieNon, il reste de l'eau de nettoyage traitée, qui peut être réutiliséeNon, il reste de l'eau de nettoyage traitée, qui peut être réutilisée
Lieu de nettoyageDirectement sur BiobedStation de nettoyage fixe ou mobileStation de nettoyage fixe ou mobileStation de nettoyage fixe ou mobileStation de nettoyage fixe ou mobileStation de nettoyage fixe ou mobileStation de nettoyage fixe ou mobileStation de nettoyage fixe ou mobileStation de nettoyage fixe ou mobileStation de nettoyage fixe ou mobile

Réservoir tampon séparé nécessaire?

NonOuiOuiOuiOuiRecommandé pour un éventuel volume tampon, mais en principe seulement si un volume résiduel accru subsiste pendant l'hiverOui (intégré dans certaines versions d'ECOBANG)OuiOui, pour fournir de l'eau traitée réutilisableOui, pour fournir de l'eau traitée réutilisable
Infrastructure du système de traitementLe bassin de substrat est une fosse en béton sur laquelle on peut passer avec le pulvérisateur.Conteneur en plastique ou fosse en bétonBac en plastiqueFondation avec armature métallique fixe et modulesCadre métallique mobile avec conteneurs en plastiqueEmplacement aussi plat que possible, surface pavée, exposée au vent et au soleilEn fonction de la conception, il est possible d'utiliser des conteneurs IBC existants ou d'autres conteneurs de collecte à grande échelle (en surface, partiellement enterrés ou souterrains)Échafaudage métallique mobile avec conteneurs en plastiqueConteneurs robustes en plastique PENon, appareil mobile

Permis de construire nécessaire? [1]

OuiSeulement lors de la construction d'une fosse en bétonEn fonction de la situationOuiNonDépendant du cantonNonNonNon Non

Permis supplémentaire nécessaire pour la protection des eaux ? [2]

Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3, si un nouveau reservoir tampon soit également installéPour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3Pour les périmètres de protection des eaux souterraines Au/Ao et la zone de protection des eaux souterraines S3, si un nouveau reservoir tampon soit également installé

Espace requis pour le système de traitement

Au moins 15 m2 (Règle de base : longueur et largeur du pulvérisateur chacune + 1 m)  4.5 m2 (2x conteneurs, clé en main) ; Fosse en béton: selon besoinÀ partir de 4.4 m2 (sans réservoir tampon)Environ 1.2 m2 par module (possibilité de constructions à 4 étages)Selon la version 1.5 ou 3.5 m29 m2Selon la conception; 1.2 à 7.5 m2 pour une version standardEnviron 2 m26 m2---

Limite de capacité pour l'eau de nettoyage

Selon la taille du biobed; règle générale: environ 0,5 m3 par m2 de surfaceConteneur en plastique: Env. 0.5-1 m3 par unité de conteneur en plastique et par an ;
Fosse à béton: Env. 2 m3 par m2 et par an
1.2 à 9 m3 / an0.6 à 100 m3 / an0.8 à 3 m3 / an3 m3 / an0.7 à 4.6 m3 / an1 à 1.5 m3 par an et par conteneur; plus si les lixiviats sont épandus (non recommandé)Selon la conception jusqu'à 20 m3 ou 50 m3 par an ; plus de capacité possible en remplaçant le charbon actifPlus de 70 m3 / an

Convient-il aux produits contenant du cuivre ?

Plutôt nonPlutôt nonPlutôt nonUtilisation d'un filtre à cuivre nécessaireOuiOuiOuiPlutôt nonDes essais sont en cours : dans le canton de Berne, le système a déjà été classé "approprié"; dans le canton de Vaud, le cuivre a été filtré avec succèsOui

Restrictions

Risque d'engorgement; interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2Espace requis; Interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2Espace requis; Interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2Interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2La capacité d'évaporation dépend de la saison; Interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2Installation doit être exempte d'eau résiduelle pour l'hivernage ou doit être démantelée; Interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2---Interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2Interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2Processus complexe, élimination comme déchet dangereux; Interdit dans les zones de protection des eaux souterraines S1 et S2

Coûts d'acquisition [3]

À partir de CHF 33'000 (compris la fosse à béton)Conteneur en plastique  (2 pièces à 1 m3) : CHF 4'150 avec réservoir de collecte et système d'irrigation automatique; fosse à béton: selon la taille, à partir d'env. CHF 2'000 par m3De env. CHF 1'800 à CHF 10'500 (sans cuve de rétention)À partir de CHF 9'800CHF 4'600 - 11'100CHF 3'170 (y compris le film de remplacement; installation : min. CHF 350)€ 710-14'980À partir de CHF 3'000CHF 37'000 (20 m3) ou CHF 40'000 (50 m3); + montage (CHF 2'500 resp. CHF 3'150)  

Environ € 19'500 - 25'900 ou CHF 25'320 - 33'650

Travaux de maintenance

Paillage de la biomasse; remplacement du substrat recommandé tous les 10 ans Mélanger avec de la paille hachée tous les 1 à 2 ans; remplacement du substrat recommandé tous les 10 ans Incorporation de paille hachée tous les 1 à 2 ans, remplacement du substrat tous les 10 ans (cultures de plein champ) ou tous les 5 ans (cultures spéciales) recommandéCoupe de la biomasse; remplacement du substrat recommandé tous les 10 ans (cultures de plein champ) ou tous les 5 ans (cultures spéciales)Élimination de la sache en plastique contenant des résidus de PPhRemplacement du film intérieur tous les 2 ans environRemplacement des sacs de rétentionIncorporation de paille hachée tous les 1 à 2 ans; remplacement du substrat recommandé tous les 5 - 7 ans Remplacement et élimination des granulés de charbon actif tous les 1 à 2 ans ou après avoir atteint le volume maximal d'eau de lavage (par abonnement de service auprès de Creabeton Materiaux AG)Remplacement et élimination des produits de prétraitement chimique, des filtres et des résidus
Coûts d’utilisation : matériel de remplacement---------Si nécessaire, remplacement de la végétation de temps en tempsCoût par sache = CHF 40 / 0.25 m3CHF 250 / 2 ansCoûts d'électricité (40 à 90W en fonctionnement 24/7); 1 x par an Remplacement du sac de rétention (environ € 20)---Remplacement du charbon actif : CHF 600 - 1'200Produits de prétraitement chimique, Cartouches de remplacement pour le pré-filtre physique et des filtres à charbon actif (environ € 70 ou CHF 150 /m3); remplacement des filtres après environ 15 m3 d'eau traitée
Élimination des matériaux résiduels [4](a) En cas d'utilisation fréquente d'agents contenant des métaux lourds = point d'élimination spécialisé;
(b) Sans application fréquente de produits contenant des métaux lourds = épendage dans le champs
(a) En cas d'utilisation fréquente d'agents contenant des métaux lourds = point d'élimination spécialisé;
(b) Sans application fréquente de produits contenant des métaux lourds = épendage dans le champs
(a) En cas d'utilisation fréquente d'agents contenant des métaux lourds = point d'élimination spécialisé;
(b) Sans application fréquente de produits contenant des métaux lourds = épendage dans le champs
(a) En cas d'utilisation fréquente d'agents contenant des métaux lourds = point d'élimination spécialisé;
(b) Sans application fréquente de produits contenant des métaux lourds = épendage dans le champs
Point d'élimination spécialisé (CHF 2'200 /t)Elimination via LandiElimination des résidus concentrés dans un point d'élimination spécialisé(a) En cas d'utilisation fréquente d'agents contenant des métaux lourds = point d'élimination spécialisé;
(b) Sans application fréquente de produits contenant des métaux lourds = épendage dans le champs
Recyclage thermique du charbon actif chargé de PPh (réalisé dans le cadre du contrat de service avec Creabeton Materiaux AG)Elimination des boues de coagulation et des filtres usagés comme déchets dangereux
Coûts d’utilisation : élimination du matériel usagé [5]Si l'élimination du substrat est nécessaire en raison d'une teneur accrue en métaux lourds: entre CHF 220 et CHF 2'200 par tSi l'élimination du substrat est nécessaire en raison d'une teneur accrue en métaux lourds: entre CHF 220 et CHF 2'200 par tSi l'élimination du substrat est nécessaire en raison d'une teneur accrue en métaux lourds: entre CHF 220 et CHF 2'200 par tSi l'élimination du substrat est nécessaire en raison d'une teneur accrue en métaux lourds: entre CHF 220 et CHF 2'200 par t2'200 CHF /t (Poids par sac usagé de 250 l: environ 500 g)  Elimination incluse dans le prix du nouveau film à l'achat (Landi)CHF 2'200 / tSi l'élimination du substrat est nécessaire en raison d'une teneur accrue en métaux lourds: entre CHF 220 et CHF 2'200 par tCHF 300-700CHF 2'200 / t
Contribution personnel (sans place de nettoyage)Partiellement possiblePartiellement possiblePartiellement possiblePartiellement possibleNonEntretien du RemDry; Agroline aide à l'installation initiale (assurance qualité)NonPartiellement possibleTravaux d'entretien mineursNon
AdéquationPour les exploitations avec des volumes d'eau de nettoyage moyens et d'un espace suffisantPour les exploitations avec des volumes d'eau de nettoyage moyens à élevés ou pour une place de lavage collectifPour les exploitations avec des volumes d'eau de nettoyage moyens à élevés et d'un espace suffisantPour les exploitations avec des volumes d'eau de nettoyage faibles à élevés et des espaces confinésPour les exploitations avec des volumes d'eau de nettoyage faibles à élevés et des espaces confinésPour les exploitations disposant de petites ou moyennes quantités d'eau de nettoyageSelon la version pour les exploitations avec des volumes d'eau de nettoyage faibles à élevés Pour les exploitations avec des volumes d'eau de nettoyage faibles à élevés et des espaces confinésPour les exploitations ayant un volume d'eau de nettoyage moyen à élevé ou pour les installations collectivesPour les exploitations avec des volumes d'eau de nettoyage élevés ou pour une place de lavage collectif

Particularités cantonales (non exhaustif) [6] 

SG: La gestion, le renouvellement et l'élimination du substrat font l'objet de prescriptions cantonalesSG: La gestion, le renouvellement et l'élimination du substrat font l'objet de prescriptions cantonalesDans plusieurs cantons, le terrain doit être en béton ou en pavés autobloquants ; il ne suffit pas que les réservoirs reposent sur du sable ou du gravier

SG:
La gestion, le renouvellement et l'élimination du substrat font l'objet de prescriptions cantonales
SG: La gestion, le renouvellement et l'élimination du substrat font l'objet de prescriptions cantonales BE: Dalle en béton; drainage de la dalle de béton par une couche de sol biologiquement actif (min. 30 cm); protéger des dommages causés par les véhicules (par barrière) ou à un endroit approprié; le système d'évaporation doit être équipé d'un dispositif anti-débordementL'autorisation a été confirmée par les cantons suivants: AG, LU, SH, SG, SO, VD. Pour tous les autres cantons, veuillez contacter le bureau cantonal concernéSG: La gestion, le renouvellement et l'élimination du substrat font l'objet de prescriptions cantonalesApprouvé jusqu'à présent en BE, SG, FR, VD; l'autorisation des TG et GR est en cours de clarification; l'objectif déclaré de Creabeton est d'obtenir une autorisation dans tous les cantonsL'autorisation a été confirmée par les cantons suivants: LU, SH, SG, SO. Pour tous les autres cantons, veuillez contacter le bureau cantonal concerné
FournisseursIl n'y a actuellement aucun fournisseur connu de systèmes clés en main pour la SuisseCCD SA
Chemin de l'Autoroute 5,
1926 Fully
Suisse
+41 (0)27 746 33 03
info@ccdsa.ch
www.ccdsa.ch
U. Wyss AG(système Beutech)
Langenthalstrasse 17
3368 Bleienbach
Suisse
+41 (0)62 963 14 10
info@wysspumpen.ch
www.wysspumpen.ch

Axe Environnement (système Axe Environnement)
237, rue Gornet-Boivin
10100 Romilly-sur-Seine
France
+33 (0)3 25 24 55 00
contact@axe-environnement.eu
www.axe-environnement.eu
ecaVert Sàrl
Av des Pâquis 30
1110 Morges
Suisse
+41 (0)78 923 05 83
+41 (0)78 841 91 83
info@ecavert.ch
www.ecavert.ch
CCD SA
Chemin de l'Autoroute 5,
1926 Fully
Suisse
+41 (0)27 746 33 03
info@ccdsa.ch
www.ccdsa.ch

Axe Environnement
237, rue Gornet-Boivin
10100 Romilly-sur-Seine
France
+33 (0)3 25 24 55 00
contact@axe-environnement.eu
www.axe-environnement.eu
AGROLINE
fenaco Genossenschaft
Industriestrasse 23
8401 Winterthur
Suisse
Contact: Geri Busslinger
+41 (0)58 433 69 69
gerhard.busslinger@fenaco.com
www.agroline.ch
 
Vento-Sol
55 chemin de Las Tinos, 81100 Castres
France
+33 (0)5 63 35 55 14
+33 (0)6 33 72 80 12
contact@vento-sol.com
www.vento-sol.com
CCD SA
Chemin de l'Autoroute 5,
1926 Fully
Suisse
+41 (0)27 746 33 03
info@ccdsa.ch
www.ccdsa.ch
Creabeton Matériaux AG Traitement des eaux
Kandergrien
3646 Einigen
Suisse
Kontakt: Sarah Schäfer
+41 33 334 25 73
sarah.schaefer@creabeton1.ch
www.creabeton-materiaux.ch
CCD SA
Chemin de l'Autoroute 5,
1926 Fully
Suisse
+41 (0)27 746 33 03
info@ccdsa.ch
www.ccdsa.ch

Axe Environnement
237, rue Gornet-Boivin
10100 Romilly-sur-Seine
France
+33 (0)3 25 24 55 00
contact@axe-environnement.eu
www.axe-environnement.eu

[1] A noter que le permis de construire se réfère exclusivement au système de traitement mentionné ; les adaptations infrastructurelles associées (nouveau réservoir tampon, rénovation/construction d'une place de remplissage-lavage, etc.) ne sont pas prises en compte, sauf indication contraire.

[2] A noter que le permis de protection des eaux se réfère exclusivement au système de traitement mentionné ; les adaptations infrastructurelles associées (par exemple, un nouveau réservoir tampon) ne sont pas prises en compte, sauf indication contraire.

[3] Les coûts d'acquisition s'entendent, le cas échéant, hors TVA et droits de douane. Ils ne tiennent pas compte de la construction d'une place de remplissage-lavage. Pour plus de détails sur les coûts d'acquisition d'un système, veuillez cliquer sur l'en-tête du tableau pour accéder à la fiche technique du système de traitement concerné.

[4] Selon l'ordonnance sur la réduction des risques liés aux produits chimiques (ORRPC), on considère qu'il y a une application accrue lorsque la teneur en cuivre dans le substrat est > 100 ppm.

[5] Les substrats présentant une teneur en métaux lourds de l'ordre de celle des matériaux d'excavation propres (selon l'annexe 3 ch. 1 OLED) et une charge en EOX de 500 mg/kg au maximum peuvent être éliminés thermiquement pour CHF 220/t hors TVA. Les substrats plus fortement contaminés doivent être éliminés comme déchets spéciaux (CHF 2'200/t). Les analyses de métaux lourds et les mesures EOX sont connues dans les laboratoires suisses et peuvent être effectuées sur la base d'échantillons de substrat.

[6] La liste des particularités cantonales n'est pas exhaustive. Il est toujours conseillé d'obtenir des informations auprès des vulgarisateurs-trices ou autorités cantonales compétents. Une liste des personnes de contact dans les cantons est disponible ici.

Contact pour les mises à jour, les ajouts et les suggestions

Le marché des systèmes de traitement est actuellement en plein développement. Les informations présentées ici sont un instantané et doivent être constamment mises à jour et complétées. Vous êtes consultant, fabricant ou distributeur de systèmes de traitement ? Merci de nous signaler tout changement. Votre contact : Simon Binder, AGRIDEA.